Bonne année 2020!

janvier 13, 2020 2:36 Publié par

Bonne année 2020! Comme nous l’avons récemment gazouillé, cette année marque notre 10e anniversaire. VEUILLEZ RETENIR LA DATE de notre 10e CONFÉRENCE et ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE, qui se déroulera en deux parties : une réception et une exposition le jeudi 10 septembre, et notre conférence et assemblée générale le vendredi 11 septembre. Tous les détails seront publiés au printemps.

Notre 9e conférence, qui s’est tenue à la fin d’octobre à l’Université Brock sous le thème de l’expérience italo-canadienne en milieu de travail, a connu un succès retentissant. Mettant en vedette l’expérience de Canadiens d’origineitalienne travaillant dans la région de Niagara,St. Catharines étant située en plein cœur de cette région, les présentations de la première soirée ont donné un aperçu des histoires déchirantes entourantla construction du canal Welland, par Arden Phair, conservateur à la retraite du Musée de St. Catharines, tirées de son travail de coauteur de l’ouvrage intitulé Triumph and Tragedy: The Welland Ship Canal, ainsi que des histoires dramatiques de ceux qui ont perdu la vie au Canada, de la collection avant-gardisteintituléeItalian Fallen Workers Memorial Project de Marino Toppan et Paola Breda, présentée par Paola Breda. Dirigée par David Sharron, responsable des archives et des collections spéciales à l’Université Brock, la session a permis d’expliquer en détail comment faire face aux défis et aux succès de la collecte, de l’archivage et de la gestion des archives et des collections spéciales. À l’heure du souper, l’orateur était Donald Ziraldo, vinificateur et homme d’affaires canadien, et membre de l’Ordre du Canada, qui a fait don de ses papiers personnels aux collections spéciales des archives de la bibliothèque de l’Université Brock. Il a parlé de sa famille d’immigrants et de ses racines en agriculture et en production de plantes dans la région de Niagara ainsi que des événements qui l’ont conduit à devenir entrepreneur, pour finalement devenir l’une des figures les plus importantes de l’histoire du vin au Canada, à qui l’on attribue la création de la première cave à vin au Canada depuis la Prohibition avec son partenaire en vinification, Karl Kaiser et, ensemble, la fondation de la cave Inniskillin dans la région de Niagara.

Le samedi, notre deuxième conférencier invité et photographe de renom, Vincenzo Pietropaolo, a présenté sa collection The Italian Immigrant Experience Revealedclôturant ainsi son exposition de deux semaines à la galerie d’art visuel MIWSFPA (galerie VISA), que nous avons tous visitée. Comme c’est la pratique habituelle du ICAP, nous avons entendu des mises à jour sur les modèles d’activités et de soutien communautaires de la part des membres de notre conseil d’administration : Caterina Sotiriadis (Winnipeg) sur les progrès de son équipe dans la collecte d’enregistrements d’histoire orale et la collaboration avec les Archives du Manitoba; Nancy Marrelli (Montréal) sur son dernier travail, au Centre d’archives de la communauté italo-canadienne du Québec, hébergées à la Casa d’Italia, avec la collaboration de lastagiaire du programme Jeunesse Canada au travail; Antonella Fanella (Calgary) sur l’avancement de l’histoire orale de Gina Attanasio Bloomer, etNancy Spina (P.E.I), sur son travail d’établissement de liens avec l’Association culturelle italo-canadienne (ICCA) locale créée en 1973 et sur le succès de sa bourse d’Halifax pour un projet intitulé Italian-Canadian Women’s Voices (Voix de femmes italo-canadiennes),un recueil de dix histoires.

Éminente historienne et professeure émérite, Carmela Patrias, auteure de Jobsand Justice:FightingDiscriminationinWartimeCanada1939-1945 (Emplois et justice : La lutte contre la discrimination en temps de guerre au Canada, 1939-1945), a présidé la première session de l’après-midi sur la discrimination, les accidents mortels et les conflits du travail. Matteo Brera, boursier de recherches post-doctorales, a présenté des documents du Lavoratore sur la médiation des droits des travailleurs, la politique sociale et la propagande antifasciste dans l’entre-deux-guerres au Canada (1936-1937) avec l’aide financière des Archives Clara Thomas de l’Université York; et Gilberto Fernandes, étudiant visiteur de recherchepost-doctorale auRobarts Centre for Canadian Studies de l’Université York, a présenté l’épisode 2, « The Jungle », sur le groupe syndical de Brandon et les grèves de 1960-1961, tiré de ses documentaires et de son site Web d’archives intitulé City Builders, A History of Immigrant Construction Workers in Postwar Toronto(Constructeurs urbains : Histoire des travailleurs immigrants de la construction à Toronto, après la guerre).

L’après-midi a été marquée par une table ronde et la présentation de la dernière publication de Konrad Eisenbichler, membre du conseil d’administration du ICAP, intitulée Forgotten Italians: Julian-Dalmatian Writers and Artists in Canada. Ce recueil d’articles sur la communauté Giuliano-Dalmata au Canada est publié par les presses de l’Université de Toronto(2019). Après une introduction historique par Eisenbichler sur l’exil des membres de cette communauté de leurs terres natales en Istrie, à Fiume/Rijeka et en Dalmatie, et un chapitre de Rosanna Turcinovich Giuricin sur la dynamique entre esuli (exilés) et rimasti (restés), le livre présente onze articles rédigés par des universitaires du Canada, des États-Unis, d’Italie et de Croatie sur divers artistes et écrivains de la communauté Giuliano-Dalmata du Canada, tels que Mario Duliani, Gianni Angelo Grohovaz, Diego Bastianutti, Caterina Edwards, Vittorio Fiorucci et Silvia Pecota. Pour plus d’information, visiter le site https://utorontopress.com/ca/forgotten-italians-2.

Le PCAI a également le plaisir d’annoncer que ses membres et collaborateurs, Marino Toppan et Paola Breda, coauteurs du Projet du monument commémoratif à la mémoire des travailleurs italiens qui ont donné leur vie(Monumento ai Caduti; http://www.monumentoaicaduti.com/) ont reçu une médaille d’or du gouvernement italien, distinction attribuée pour la première fois en dehors de l’Italie. La Medaglia d’Oro (Médaille d’or) a été remise au Fallen Workers Memorial Project italien ainsi qu’à Toppan et à Breda pour leurs recherches archivistiques novatrices sur l’immigration italo-canadienne.

Enfin, le ICAP souhaite rappeler à ses lecteurs qu’une liste de collaborations (projets de recherche et autres) est disponible à l’adresse suivante : https://icap.ca/collaborations/. Voici quelques exemples des succès du ICAP en 2019 : 1) des documents désormais conservés en permanence aux Archives Clara Thomas de l’Université York, comme la collection Angelo Principe de journaux italo-canadiens, pour n’en citer qu’un; 2) le financement par le Programme pour les collectivités du patrimoine documentaire (PCPD) du gouvernement fédéral des Archives de Sarnia-Lampton (ICAP Sarnia); 3) un don privé pour l’histoire orale de Gianna Antanasio Bloomer (ICAP Calgary); 4) la nouvelle collaboration avec les Archives provinciales du Manitoba pour héberger le projet d’histoire orale en cours à Winnipeg (ICAP Manitoba); 5) la plateforme du site Web OMEKA (hébergée par l’Université de Guelph) pour héberger tous les projets liés au ICAP au Canada (p. ex. : projets d’histoire orale des étudiants, projets des communautés locales; matériel pédagogique, etc.); 6) le don du projet de Noelle Elia, la charrette et le matériel de Franco Grosso, au Musée canadien de l’histoire.